Profil

Trial & Eros a été fondé à Vancouver, puis s’est établie officiellement à Montréal en 2001-2002, alors qu’elle entamait sa vingt-deuxième année d’existence. Deborah Dunn, sa directrice artistique, a d’abord travaillé comme photographe, scénographe et conceptrice de costumes avant de se diriger vers la chorégraphie, ce qui teinte son travail d’une vision interdisciplinaire, à l’esthétique contemporaine et sophistiquée. Les créations de danse-théâtre de Trial & Eros sont teintées d’une critique sociale, d’une recherche historique et de beaucoup d’humour, ce qui plait beaucoup à son public. La chorégraphe et danseuse Deborah Dunn a créé un large répertoire de chorégraphies solo et de groupe depuis 'Trial & Eros', sa première création d’envergure, parmi lesquelles les œuvres majeures : 'Pandora’s Books', 'Petite reine', 'The Birds', 'Blackmail', 'Païens élégants', 'Nocturnes' 'Four Quartets' et 'Orlando', présentées à travers le Canada.


Deb Axelrod, Alexandre Parenteau, Audrée Juteau, Dean Makarenko, Sophie Lavigne

Histoire

Trial & Eros est aussi le nom de la première création d’envergure de Deborah, réalisée pour un groupe de six jeunes femmes. Cette oeuvre explorait le chaos de la sexualité se fracassant contre les murs des institutions conservatrices. Après ce début prometteur, la compagnie a réalisé de nombreuses créations. La plus ambitieuse d’entre elles a été ‘Pandora’s Books: The Legend of Lulu ; the Life of Louise Brooks’. Travaillant avec des diapositives et des vidéos, Deborah dansait le rôle de Lulu, tiré du film muet de G.W. Pabst.

En mars 1997, Trial & Eros produisait ‘Pandora’s Books and Other Curiosities’, une rétrospective de six de ses meilleures créations (1992 à 1997). Étape décisive dans l’histoire de la compagnie, ce spectacle dressait le bilan des cinq années précédentes de travail de la chorégraphe. ‘Sink’, la plus récente oeuvre présentée dans ce programme, était une pièce de mouvement, accompagnée par un poème en prose de Veda Hille. La fluidité et le lyrisme du mouvement juxtaposé aux images subconscientes du poème ont déclenché une nouvelle phase plus viscérale dans l’esthétique de l’œuvre de la chorégraphe.

Bien que le regard de la compagnie se soit par la suite porté vers des contrées plus métaphoriques, l’Histoire est toujours demeurée une source d’inspiration pour la chorégraphe. ‘The Little Queen’, l’oeuvre suivante, créée en 1997, se proposait de faire le portrait d’Élisabeth I et est rapidement devenue une exploration de la source même de sa puissance : son contrôle sur les mers. ‘The Tempest’ de William Shakespeare faisait aussi partie de l’inspiration. ‘The Little Queen’ a navigué à Vancouver, Nanaimo, Ottawa, Toronto, et a été le premier spectacle présenté à Tangente’ en 1998.

En automne 1999, Trial & Eros présentait ‘Fuse, Sink et Pox’ à Tangente. Sévère et précise, ‘Fuse’ représentait l’adieu de ‘The Little Queen’ au monde océanique, et ce dans une langue moderne remplie d’images chatoyantes. Cette courte pièce a depuis été exécutée plus de cinquante fois partout au Canada et également à New York. En janvier 2001, Trial & Eros mettait en scène ‘The Birds’ et présentait son premier programme entier à Montréal. Travail à la fois singulier et dynamique de danse théâtrale, ‘The Birds’ a été merveilleusement reçue et a depuis voyagé à Burlington, Calgary, Vancouver, Toronto et Halifax.

En 2003/04 la compagnie mettait en scène à Toronto et à Montréal ‘Blackmail’, un trio d’une heure complète sur une musique de Diane Labrosse. Deborah s’inspirait également de textes littéraires pour créer deux solos, ‘Burnt Norton’ et ‘Macbeth’s Wife’, qui ont parcouru activement le pays en tournée. En décembre 2005, Trial & Eros donnait à Calgary et Montréal la première de la drolatique et faste ‘Païens élégants’. Depuis la première, cette pièce est allée à St. John’s, Halifax, Guelph, New York, Vancouver, Victoria, les Maisons de la culture à Montréal et plusieurs villes au Québec. En mai 2007, ‘Nocturnes’ est présentée à l’Agora de la danse pendant deux semaines, puis en tournée dans six Maisons de la culture à Montréal durant la saison 2010-11.

En décembre 2005, Trial & Eros présente en première à Calgary, le somptueux et hilarant quintet ‘Païens élégants’. Cette œuvre, particulièrement bien accueillie, sera produite à Montréal et Québec avant d’accomplir une tournée à Vancouver, Victoria, St. John’s, Halifax, New York et Guelph. En mars 2012, Trial & Eros produit une nouvelle création de groupe 'Orlando', dévoilée en première à l'Agora de la danse à Montréal. Cette pièce sera en tournée durant la saison 2013-2014.

Deborah Dunn est aussi très active en tant que soliste. Sa pièce 'Quatre quartets' regroupant quatre solos inspirés de l'œuvre de T.S. Eliot « Four Quartets » fut présentée en première à Vancouver puis à St. John's en 2009. Le spectacle a parcouru depuis de nombreuses villes canadiennes.

En octobre 2014, Trial & Eros présente en première à l'Agora de la danse 'Le délire domestique', cette pièce sera en tournée durant la saison 2015-2016..

 


Trial & Eros remercie le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres Québec et le Conseil des arts de Montréal pour leur support financier.